À la une

Abus de pouvoir et violences sexuelles : nous devons faire de nos écoles des lieux habitables pour toutes et tous
Communiqué, le 28 septembre 2020
Sous l'intitulé « Balance ton école d'art // Besançon », des témoignages alarmants sont apparus cette semaine sur les réseaux sociaux et dans la presse, faisant état de faits d'abus de pouvoir et de violences sexuelles touchant des étudiant·es de nos écoles.

Nous tenons en premier lieu à dire aux victimes que nous les entendons, que nous les croyons et que nous tenterons, avec toutes les écoles qui composent notre réseau, d'être les allié·es que nous aurions toujours dû être.

Nous devons aussi reconnaître là le signe que le travail que nous avons engagé depuis plusieurs années pour analyser, prévenir et traiter ces phénomènes n'en est qu'à ses prémices. Cette crise doit nous mobiliser au-delà de nos pratiques habituelles, en traquant ce qui, au coeur même de nos pédagogies, de nos structures d'école, favorise les rapports de domination.

Nous devons d'autant plus instamment nous mobiliser que nous sommes des écoles d'art et de design - c'est-à-dire des lieux de création construits pour et avec la jeunesse. Il nous appartient donc de mettre en place les conditions propices à la seule mission que l'on peut assigner aujourd'hui à la création artistique et au design : oeuvrer à l'émergence des nouvelles formes de vie et de représentation que l'époque appelle, pour rendre le monde plus solidaire, plus juste et in fine plus vivable.

Il faut maintenant le dire sans détour : le contrat social dans nos écoles doit être notre premier objet de soin et d'attention afin d'y garantir le respect de chacune et chacun. À nous, dès aujourd'hui, d'en faire des lieux plus habitables pour toutes et tous.


Le conseil d'administration de l'ANdEA

Aurélien Bambagioni, artiste, enseignant à l'Ecole européenne supérieure de l'image, Angoulême-Poitiers, secrétaire
Catherine Beaudeau, secrétaire générale de l'École européenne supérieure de l'image, Angoulême-Poitiers
Marie-Haude Caraës, directrice de l'École supérieure d'art et design TALM - site d'Angers
Jérôme Delormas, directeur de l'institut supérieur des arts de Toulouse
Jérémy Gispert, étudiant à l'École européenne supérieure d'art de Bretagne
Benjamin Hochart, artiste, enseignant à l'Ecole supérieure d'arts & médias, Caen-Cherbourg
Loïc Horellou, designer, enseignant à la Haute école des arts du Rhin, coprésident
Thomas Huot-Marchand, typographe, directeur de l'ANRT, Ecole nationale supérieure d'art et design de Nancy
Christelle Kirchstetter, directrice de l'École nationale supérieure d'art et design de Nancy, coprésidente
Téa Laurent, étudiante à l'Ecole supérieure d'art et design de Valenciennes
Odile Le Borgne, directrice de l'École européenne supérieure d'art de Bretagne - site de Rennes, trésorière
Audry Liseron-Monfils, directeur du Campus caraïbéen des arts
Michèle Martel, historienne de l'art, enseignante à l'École supérieure d'art de Clermont Métropole
Amel Nafti, directrice de l'Ecole supérieure d'art et design Grenoble Valence
Estelle Pagès, directrice de l'École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon
Stéphane Sauzedde, directeur de l'École supérieure d'art Annecy Alpes, coprésident
Emmanuel Tibloux, directeur de l'École nationale supérieure des Arts Décoratifs
✖ RETOUR