Les écoles d’art et design publiques sous tutelle du ministère de la Culture

Aix-en-Provence

École supérieure d’art d’Aix-en-Provence Félix Ciccolini

présentation

L’École supérieure d’art d’Aix-en-Provence Félix Ciccolini est un établissement public de coopération culturelle, ayant pour mission l’enseignement supérieur artistique et la recherche en art. L’école prépare ses étudiants au Diplôme national d’art (DNA, valant grade de Licence) et au Diplôme national supérieur d’expression plastique (DNSEP, valant grade de Master). Elle accompagne aussi un parcours doctoral de recherche en création, en cotutelle avec Aix-Marseille université et le CNRS. De plus, l’école mène des activités de diffusion, de promotion et d’expertise dans le domaine de la création contemporaine en organisant des expositions, cycles de conférences et colloques.
Engagée auprès des habitants de la ville et ses alentours, l’école assure également le fonctionnement des cours de pratiques amateurs pour un public de 400 personnes (enfants, adolescents et adultes) répartis sur 20 ateliers (modelage, peinture, modèle vivant, histoire et actualité de la musique expérimentale, bande dessinée, expression plastique, sérigraphie, photographie, etc.).
Elle valorise le travail de ses étudiants et de ses diplômés à travers des programmes de résidences et de rencontres avec des professionnels de l’art. Elle met en place des actions artistiques visant à garantir l’égal accès de tous à la culture en participant à des événements dans la ville et la région.

1/1
Photo : Christian Merlhiot

options

Art

diplômes

DNA  option Art
DNSEP  option Art

troisièmes cycles

Doctorat de création

L’ESAAix a documenté à la demande de son rapporteur Jean-Raymond Fanlo, le projet de création d’une nouvelle mention de doctorat « Pratique et Étude de la Création Artistique et Littéraire » adoptée par le conseil scientifique de l’AMU (Aix Marseille Université). Les modes d’accompagnements sur les questions méthodologiques de ce nouveau parcours de thèse ainsi que les questions de codirections sont en cours. Y participe également l’ENSP d’Arles.

Locus sonus

Depuis 2004, l’ESAAix a mis en place Locus Sonus, un laboratoire de recherche de type post-diplôme, spécialisé en art sonore dont l’objectif principal est d’explorer la relation entre le son, l’espace et les usages notamment liés aux technologies émergentes.

Le laboratoire accueille toute l’année des artistes, chercheurs, scientifiques, développeurs ou designers engagés dans ses programmes. Il est le lieu d’encadrement de parcours innovants de doctorats de création
en co-validation avec Aix-Marseille Université, permettant aujourd’hui à des artistes diplômés des écoles d’art de continuer leurs études au niveau BAC +8 vers l’obtention d’un doctorat (le doctorat « pratique et théorie de la création artistique et littéraire », École Doctorale ED 354, Aix-Marseille Université – www.amu.fr).

Locus Sonus fait partie d’une structure de recherche interdisciplinaire plus vaste intitulée PRISM : Perception, Réalisation, Image, Son, Musique.

http://locusonus.org/
http://www.prism.cnrs.fr/

vae

Institué par la loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002, le dispositif de validation des acquis de l’expérience permet à toute personne de demander, sous certaines conditions, la validation des acquis de son expérience pour justifier de tout ou partie des connaissances, aptitudes et compétences exigées pour l’obtention d’un diplôme.
Les candidats à la VAE bénéficient d’un accompagnement méthodologique proposé par deux artistes enseignants de l’école. Cet accompagnement de trois jours prépare aux conditions de l’épreuve sans toutefois relever d’une formation continue. Il s’agit de reconnaître l’importance que revêt la formation tout au long de la vie pour les artistes plasticiens, ainsi que d’accompagner les parcours singuliers qu’autorise cette pratique.

unités de recherche

E-Topie

E-Topie est un programme de réflexion, d’échange, d’expérimentation et de création, une plate-forme qui s’est progressivement structurée depuis 2010 et que nous souhaitons opérationnelle à partir de la rentrée 2013/2014. C’est également un espace de collaboration avec différents partenaires aux activités complémentaires qui permettent à cette plate-forme de se déployer dans et hors l’école sous différentes formes. E-topie se décline en 5 programmes principaux : FRONTIÈRES du 21e siècle, MENTION A/RT, OBS’IN, LOCUS SONUS, DOCTORAT DE CRÉATION.

Locus Sonus – audio in art

Depuis 2004, l’ESAAix a mis en place un laboratoire de recherche de type post-diplôme, spécialisé en art sonore dont l’objectif principal est d’explorer la relation entre le son, l’espace et les usages notamment liés aux technologies émergentes.

Le laboratoire accueille toute l’année des artistes, chercheurs, scientifiques, développeurs ou designers engagés dans ses programmes. Il est le lieu d’encadrement de parcours innovants de doctorats de création
en co-validation avec Aix-Marseille Université, permettant aujourd’hui à des artistes diplômés des écoles d’art de continuer leurs études au niveau BAC +8 vers l’obtention d’un doctorat (le doctorat « pratique et théorie de la création artistique et littéraire », École Doctorale ED 354, Aix-Marseille Université – www.amu.fr).

Locus Sonus fait partie d’une structure de recherche interdisciplinaire plus vaste intitulée PRISM : Perception, Réalisation, Image, Son, Musique.

+ d’info sur le site de locus sonus
+ d’info sur le site de l’ESAAix

programmes de recherche

Frontières du 21e siècle

Frontières du 21e siècle est un programme de recherche transdisciplinaire et exploratoire lancé par Cédric Parizot à l’IMéRA en septembre 2011. Associant l’ESAAix depuis son lancement, il regroupe chercheurs en sciences sociales, chercheurs en sciences dures, artistes et professionnels (douaniers, industriels…) pour repenser les mutations des dispositifs de contrôle aux frontières des États ainsi que leur impact sur les espaces et les populations. Opérant un véritable décloisonnement entre ces différentes disciplines, il constitue un outil majeur de structuration de la plate-forme de recherche et de création e-topie arts/sciences/technologies, permettant de modéliser la question de la recherche à l’ESAAix dans un rapprochement pluridisciplinaire. Le croisement des approches permet d’expérimenter des modèles protéiformes de la recherche arts/sciences/technologies et d’inventer les formes nouvelles de production autour des questions d’édition et d’exposition.

Mention A-RT

La mention A-RT qui est attachée au DNSEP option art sera proposée aux étudiants de 2e cycle dès la rentrée 2013/14. Elle rendra explicite un parcours au sein de l’option art qui caractérise depuis de nombreuses années une part de nos enseignements. Ce parcours nécessite la structuration de cette plate-forme à laquelle il participe comme espace de formation et d’expérimentation. Sans exclure pour autant les autres ateliers de l’école. La transversalité étant au coeur de nos pratiques pédagogiques.

Obs/IN

Fondateur de l’Obs/IN, Observatoire des pratiques de création de l’image numérique, avec l’Ecole Nationale Supérieure de la Photographie et l’IUT Imagerie Numérique (AMU-Arles), l’apport spécifique de l’école est lié à la relation nouée art science et technologie que l’école développe depuis de nombreuses années et précisément à partir de l’atelier permanent Art Temps Réel mis en place en 2010.

Réseau Cinéma

L’ÉSAD Grenoble-Valence est l’une des écoles fondatrices du Réseau Cinéma qui est coordonné par l’ESBA TALM-Angers et auquel participent également les écoles d’Aix-en-Provence, Bourges, Marseille et Toulon.
Le réseau bénéficie de l’aide à l’expérimentation et au développement de programme de recherche du Ministère de la Culture et de la Communication (DGCA) pour les années 2016-2017 et 2017-2018, en vue de la constitution progressive d’un programme de recherche.
Le cinéma est enseigné dans de nombreuses écoles d’art mais les enseignants de l’image en mouvement se trouvent souvent isolés. Le réseau cherche à les rapprocher sur la base d’affinités existantes (démarches et interrogations) dans le but de mutualiser les ressources et d’approfondir les interrogations partagées. Quelle est la place prise par le cinéma ces dernières années au sein des écoles d’art ?
Débuté en 2015-2016, le programme de recherche s’est poursuivi en 2016-2017 avec l’organisation du premier workshop commun réunissant des étudiants et enseignants des écoles qui participent au réseau, du 22 au 24 mars 2017, aux Laboratoires d’Aubervilliers.
Les recherches du programme en cours portent sur les collections d’ethnologie et des musées d’histoire naturelle des villes du réseau, dans la perspective d’associer une démarche cinématographique à un travail d’analyse et d’enquête sur ces objets.

éditions

Édition de livres d’artistes, catalogues

activités & événements

  • Conférences, restitutions de résidences et de worshops, projections
  • Les semaines thématiques : Deux semaines thématiques de culture générale sont organisées chaque année. Il s’agit d’une série d’interventions destinées à soulever le débat, croiser des points de vue, permettre un moment d’information et d’échanges autour d’une question. Ces semaines sont en général conçues en liaison avec des activités pédagogiques initiées dans l’école, comme un contre point, un moment d’élargissement d’une réflexion, un moment de rencontre aussi.

activité post- ou périscolaire

L’École supérieure d’art d’Aix-en-Provence Félix Ciccolini propose des ateliers de pratiques artistiques aux amateurs de tout âge. Les cours sont construits avec la rigueur d’un enseignement de formation supérieure, dispensés par des artistes professionnels et s’adressent à des passionnés. L’enseignement repose d’abord sur le plaisir de l’art et de la création et veille également à créer un lien avec la vie culturelle et artistique de la ville afin de susciter et satisfaire la curiosité de chacun. Les élèves des ateliers publics disposent d’un accès à la médiathèque de l’école et peuvent y emprunter les ouvrages et autres ressources documentaires.

coopération internationale

La politique internationale de l’école vise à enrichir et développer le projet d’établissement, caractérisé par une approche critique et participative de la pédagogie, son échelle et son implantation dans le territoire, par deux axes de recherche qui identifient son projet dans le champ de l’art.
Dans cette optique, l’école a défini trois approches stratégiques de mobilité internationale :

Le premier axe vise le développement d’un sentiment d’appartenance active à une communauté artistique internationale. D’une part, comme c’est le cas pour de nombreux établissements d’enseignement artistique, il s’agit de mettre en œuvre des dynamiques portant notamment sur l’autonomisation, la responsabilisation de l’étudiant et une approche critique ou participative de la pédagogie en art. Les enjeux environnementaux, politiques et sociétaux qui occupent une place centrale dans les projets développés à Aix-en-Provence nourrissent donc un travail de prospection international qui permet d’établir un dialogue fructueux avec l’ambition d’établissements similaires.
D’autre part, deux faisceaux de recherche développés à l’école, l’un par le laboratoire Locus Sonus et l’autre à travers le programme Décor, Dispositif, Déplacements nourrissent des projets en lien avec des partenaires internationaux, permettant ainsi à l’étudiant d’inscrire sa recherche dans un écosystème artistique étendu.

Le deuxième axe s’attache à l’amélioration de la mobilité et de l’accueil des étudiants internationaux. Chaque année, un étudiant sur cinq intègre l’école dans le cadre de programmes d’échange via la plateforme Campus art ou par voie de concours. En parallèle, plusieurs artistes chercheurs étrangers, sélectionnés lors d’un appel à projet, sont accueillis en résidence par Locus Sonus pour développer un projet en résonance avec les axes du laboratoire. Un artiste en situation d’exil économique et politique, enfin, est accueilli à l’école dans le cadre du programme Artist protection fund. Une forte interaction est alors rendue possible tout au long de l’année entre étudiants, résidents, chercheurs, enseignants et membres de l’équipe.

Le troisième axe de mobilité internationale est basé sur l’appréhension par l’étudiant, mais aussi par l’enseignant ou le personnel, d’autres systèmes de références au contact de cultures artistiques et de modèles économiques différents. À ce titre, l’école accompagne les projets de mobilité internationale dans le cadre de séjours d’études, de stages et de formations professionnelles. Cette expérience, encouragée au premier semestre de la quatrième année du cursus, vient soutenir et confirmer une expérience d’ouverture sur le monde et de professionnalisation du parcours artistique.

équipements spécifiques

L’école bénéficie de plusieurs ateliers de pratique et de technique dirigés par des enseignants : dessin, numérique, peinture, édition, mécatronique, performance, photographie, son, vidéo, volume, bois et métal

réseaux

  • Réseaux d’établissements supérieurs : ANdÉA, École(s) du Sud

équipe administrative

Christian Merlhiot, directeur
Céline Marx, responsable des enseignements et de la professionnalisation
Elza Espenel, assistante pédagogique et chargé de la vie étudiante
David Bouchet, responsable des relations internationales et recherche
David Brasseur, responsable technique
Juliette Beorchia, responsable de la médiathèque
Sophie Kerléaux, responsable de la communication

professeurs

Cécile Ampelas
Jean-Marc Andrieu
Romain Bigé
France Cadet
Hémery Jacques
François Lejault
Catherine Melin
Jurgen Nefzger
Paul-Emmanuel Odin
François Parra
Abraham Poincheval
Josué Rauscher
Graeme Reid
Barbara Satre
Jérémie Setton
Peter Sinclair
Guillaume Stagnaro
Douglas Edric Stanley
Camille Videcoq

coordonnées

Rue Émile Tavan
13100, Aix-en-Provence
tél. +33 (0)4 65 40 05 00

contact@ecole-art-aix.fr
www.esaaix.fr
brochure.ecole-art-aix.fr

Suivre l’école d’art d’Aix sur Facebook | Instagram | YouTube

effectif

  • 145 étudiants
  • 19 enseignants
  • 12 assistants d’enseignement