Les écoles d’art et design publiques sous tutelle du ministère de la Culture

Annecy

École supérieure d’art Annecy Alpes

présentation

L’école supérieure d’art Annecy Alpes (ESAAA) fait partie du réseau national des écoles supérieures d’art au sein duquel elle se singularise par son travail sur l’espace, le paysage et l’aménagement du territoire, mais aussi par sa position radicale en ce qui concerne la dimension expérimentale de l’art : l’expérimentation, ce fond commun de la création depuis la Modernité, tellement commun qu’il en apparaît parfois vidé de sa substance, est revendiquée par l’ESAAA avec force et elle la place au départ de toute son activité.
Les études que propose l’ESAAA reprennent cette nécessaire dialectique de l’éloignement et de la proximité, et si elles ont quelque chose de l’immersion dans le travail en atelier, elles proposent aussi de multiples projets hors les murs, en prise avec les enjeux de notre époque, son urbanité, ses technologies haute et basse définition, ses flux mondiaux… et s’engagent à y participer par de multiples frottements. L’ESAAA se pense donc à tous les niveaux de son activité comme une plateforme de travail à partir de laquelle se déploient des propositions offertes au commun, en partage.
Une école inscrite dans un site exceptionnel, Les Marquisats, site à l’architecture labellisée « Patrimoine du XXe siècle », sur les rives du lac d’Annecy, fonctionnant comme lieu de résidence et comme structure de production.

1/3
2/3
3/3

options

Art
Design

diplômes

DNA  option Art
DNA  option Art
DNA option Design mention design d’espace option Design mention design d'espace
DNA option Design mention design d’espace option Design mention design d'espace
DNSEP  option Art
DNSEP  option Art
DNSEP option Design mention design d’espace option Design mention design d'espace
DNSEP option Design mention design d’espace option Design mention design d'espace

troisièmes cycles

DSRA Diplôme supérieur de recherche en art de l’ESAAA

Le DSRA est un troisième cycle (Bac+8) atypique, conduisant de jeunes artistes, designers, architectes et autres créateurs ainsi que des théoriciens à un diplôme d’école préparé en 3 ans après un master ou un DSNEP.

DSRA Higher qualification in art research of the ESAAA

The DSRA is an atypical third cycle (BAC+8), bringing young artists, designers, architects and other creators as well as theoreticians to a school qualification prepared over three years after a Masters or DNSEP qualification.

classe préparatoire

ESAAA prépa

unités de recherche

L’Unité de recherche de l’ESAAA

Depuis 2006, l’ESAAA soutient le travail d’une équipe d’artistes, de philosophes, de designers, d’architectes et d’historiens qui collaborent au sein de son Unité de Recherche. Cette activité de recherche à géométrie variable, collaborative et appuyée sur plusieurs réseaux locaux, nationaux et internationaux, a permis que soient menés jusqu’à présent :

– De 2006 à 2012 : des travaux sur l’expérimentation et l’archive, puis sur la performance et le « format » avec le LAAC, d’abord sous la conduite de Laurent Jeanpierre et Elie During, puis sous celle de Thierry Mouillé et David Zerbib, produisant les journées d’Expérimenta (à Annecy en 2008), ou celles de Format X (au 104, à Paris, en 2010), éditant In actu, de l’expérimental dans l’art, en 2009 aux Presses du réel, puis, chez le même éditeur, In octavo, Des formats de l’art (2015).

– De 2009 à 2011 : un programme est mené avec Nicolas Thély, travaillant sur les modifications de la sensibilité à l’âge du web 2.0 : cette « ligne de recherche sur la basse définition » a produit des journées d’études à Grenoble, Valence ou Quimper, a permis la réalisation d’expositions (comme Best Practices à Stockholm en 2011) et s’est conclue par une édition, Search Terms, Basse Def, aux éditions B42.

– De 2010 à 2012 : Stéphane Sauzedde a mené un séminaire pour travailler sur et à partir de formes artistiques localisées, peu domestiquées et situées : « la pensée sauvage ». Cette recherche a entre autres abouti à l’ouvrage AUTRES et à l’exposition du même nom, au Musée-Château d’Annecy (juin 2012).

– De 2012 à 2016 : Le Laboratoire des intuitions, dirigé par l’artiste Thierry Mouillé, est une plateforme pluridimensionnelle, constituée d’artistes et de théoriciens susceptibles de construire des liens dynamiques entre les formes de pensée ; à travers l’art, la philosophie, la sémiologie, les mathématiques, la physique, etc. L’ensemble de ces systèmes d’analyses et de projections a permis le partage de l’exercice de la représentation visuelle des mondes visibles et invisibles ; de la complexité du voir surgit l’invention : des dessins, des notes, des partitions et des diagrammes. En 2014, ce travail a été complété par le lancement de la série des Intuitive Notebook, collection de revues avec la contribution de Bastien Gallet, Thierry Mouillé, David Rabouin et David Zerbib.

– De 2014 à 2016 : l’ESAAA mène deux projets de recherche en parallèle. Le premier, « Film Folk Archives Web » visant la collecte de films « folk » dans la contexte plus large de la documentation de la culture populaire a eu pour ambition la création d’une cinémathèque 2.0. Le cinéaste enseignant à l’ESAAA Jean-Marc Chapoulie a coordonné le laboratoire.

Le deuxième, « Bangalore – pour l’invention d’un tiers patrimoine », a été possible dans le cadre d’une collaboration avec la Srishti School or Art, Design et Technoloqy de Bangalore (Inde). Ce projet coordonné par Naïm Aït Sidhoum, architecte, producteur et enseignant chercheur à l’ESAAA, visait à produire des situations esthétiques qui travailleraient les écarts constitutifs de la condition urbaine de Bangalore : écarts sociaux, culturels et historiques, autant d’espaces instables existant comme un tiers patrimoine.

– A partir de 2016 : en collaboration avec l’équipe du Centre de Recherche sur l’Espace Sonore et l’environnement urbain (Cresson, laboratoire AAU), le département Design de l’ESAAA mène plusieurs projets de recherche relevant des « atmosphere studies » : l’Unité de recherche de l’ESAAA co-organise en septembre 2018 à Cerisy le colloque international « L’usage des ambiances. Une épreuve sensible des situations » (sous la direction de Didier Tallagrand, Jean-Paul Thibaud et Nicolas Tixier). Plusieurs questions ont traversé cet événement : « Comment les ambiances contribuent à mettre les situations ordinaires à l’épreuve du sensible ? En quoi ouvrent-elles de nouvelles pistes en matière de pratique artistique, d’expérimentation méthodologique ou d’exploration théorique ? Qu’en est-il d’une socio-esthétique située, attentive aux percepts et aux affects qui imprègnent nos milieux de vie et infusent les sensibilités contemporaines? »
Le programme de recherche « désigner l’ambiance, designer l’ambiance » est soutenu par le Ministère de la culture.

– 2018-2021 : L’ESAAA et le Centre de la Photographie Genève mènent le projet transfrontalier de recherche et de création « Effondrement des Alpes » (EdA), partant d’un fait contemporain : la fonte du permafrost dans les Alpes, due au réchauffement climatique. Le projet EdA vise à faire face à ce phénomène contemporain, à le documenter, le travailler et lui faire produire des perspectives inédites pour le monde qui vient. Pour ce faire, l’ESAAA et le CPG rassemblent des créateurs et créatrices, des chercheur·se·s et de très nombreux·ses concerné·e·s, afin de produire des oeuvres, des récits, des situations et des événements. L’objectif est de faire de ce phénomène dont on hérite un objet avec lequel on apprend à vivre.
EdA est une plateforme de recherche pensée pour pouvoir accueillir des propositions très variées – dans leurs formes, leurs ampleurs ou leurs ambitions. Elle organise 5 journées d’études par an, mais aussi un colloque international (« les rencontres EdA »), des expositions, des publications…
EdA est financé par l’Europe dans le cadre des projets Interreg.

– 2019-2020 : Le projet « Itinéraires, Cinéma, Territoires » s’appuie sur la réunion d’artistes et chercheur∙se·s de l’École supérieure d’art Annecy Alpes, de l’École Supérieure des Beaux-Arts de Nîmes, de la Haute école des arts du Rhin (Strasbourg) et de l’École supérieure d’art Pays Basque (Biarritz), mais aussi des intervenant∙e∙s des laboratoires CRESSON et PACTE, ainsi que de structures associatives de cinéma.
En plus d’un travail de recherche, d’exploration de territoires spécifiques et de production filmique (travail matérialisé à l’ESAAA par un séminaire bimensuel, La Machine Kramer), le projet « Itinéraires, Cinéma, Territoires » mettra en place des journées d’étude sur des itinéraires cinématographiques et étudiera la possibilité de créer une plateforme numérique de partage de créations filmiques des artistes, chercheur∙se∙s et étudiant∙e∙s participant∙e∙s.
Le projet a pour point de départ les travaux des cinéastes Robert Kramer, Pedro Costa, Abbas Kiarostami et Wang Bing.
Référents à l’ESAAA : Jean-Marc Chapoulie, Alexandre Costanzo
Le programme de recherche « Itinéraires, Cinéma, Territoires » est soutenu par le Ministère de la culture.

The ESAAA research unit

Since 2006, the ESAAA has supported the work of a team of artists, philosophers, designers, architects and historians who work together within its Research Unit. This collaborative research activity with its variable geometry, which relies on a number of different national and international networks, has allowed the following actions to be carried out:

– From 2006 to 2012 work on experimentation and the archive, and in turn on performance and the “format” with the LAAC, first under Laurent Jeanpierre and Elie During, then under Thierry Mouillé and David Zerbib, resulting in Experimenta (in Annecy in 2008), and Format X (at the 104 in Paris in 2010), publishing In Actu, de l’experimental dans l’art, in 2009 with the Presses du réel, and, with the same editor, In Octavo, des formats de l’art (to be published).
– From 2009 to 2011: a programme led by Nicolas Thély worked on the changes in sensitivity in the age of the Web 2.0: this “lo fidelity research path” resulted in study days in Grenoble, Valance and Quimper, and allowed the organization of different exhibitions (such as “Best Practices” in Stockholm in 2011) concluding with the publication of Search Terms, Basse def by B42 éditions.
– From 2010 to 2011: a third axis of research led by Stéphane Sauzedde developed a sensitive and critical apparatus starting with ahistorical and localized forms of art: “la pensée sauvage” (wild thought). This research led to the AUTRES exhibition and catalogue in the Musée-Château of Annecy (June 2012).

Finally, since 2011, the ESAA has done work on “Los Angeles: the margins at the center”, dealing with amateur practices and cinema (Pratiques domestiques) and on intuition (Le laboratoire des intuitions). (Cf. Ongoing research programme).

programmes de recherche

Effondrement des Alpes – Inventer un nouveau patrimoine 2018-2021

Le réchauffement climatique dans les Alpes provoque la fonte du permafrost, ciment de glace qui maintient la cohésion des falaises d’altitude. Depuis quelques années, il s’ensuit de spectaculaires effondrements rocheux, avec des conséquences indéniables sur le cadre naturel, la sécurité, les pratiques outdoor, et plus largement sur les représentations de la montagne. Refusant tout imaginaire catastrophiste, le projet EdA vise à assumer ce phénomène en tant qu’objet contemporain, à le documenter, le travailler et lui faire produire des perspectives inédites pour le monde qui vient.
Pour ce faire, l’ESAAA et le CPG travaillent avec des créatrices et des créateurs, des chercheuses et des chercheurs, et de très nombreux·ses concerné·e·s, afin de produire des oeuvres, des récits, des situations et des événements.
L’objectif est l’invention d’un nouveau patrimoine : faire de ce phénomène dont on hérite un objet avec lequel on apprend à vivre.
EdA est aussi un terrain pédagogique et d’expérimentation pour les étudiant·e·s et enseignant·e·s de l’ESAAA et d’ailleurs qui contribuent à l’activité de recherche et de production.

Le descriptif complet du projet est disponible ici : http://www.esaaa.fr/ecole-superieure-art/la-recherche/leffondrement-des-alpes-2018-2021/

Itinéraires, Cinéma, Territoires

2019-2020
Le projet « Itinéraires, Cinéma, Territoires » s’appuie sur la réunion d’artistes et chercheur∙se·s de l’École supérieure d’art Annecy Alpes, de l’École Supérieure des Beaux-Arts de Nîmes, de la Haute école des arts du Rhin (Strasbourg) et de l’École supérieure d’art Pays Basque (Biarritz), mais aussi des intervenant∙e∙s des laboratoires CRESSON et PACTE, ainsi que de structures associatives de cinéma.
En plus d’un travail de recherche, d’exploration de territoires spécifiques et de production filmique (travail matérialisé à l’ESAAA par un séminaire bimensuel, La Machine Kramer), le projet « Itinéraires, Cinéma, Territoires » mettra en place des journées d’étude sur des itinéraires cinématographiques et étudiera la possibilité de créer une plateforme numérique de partage de créations filmiques des artistes, chercheur∙se∙s et étudiant∙e∙s participant∙e∙s.
Le projet a pour point de départ les travaux des cinéastes Robert Kramer, Pedro Costa, Abbas Kiarostami et Wang Bing.
Référents à l’ESAAA : Jean-Marc Chapoulie, Alexandre Costanzo
Le programme de recherche « Itinéraires, Cinéma, Territoires » est soutenu par le Ministère de la culture.

éditions

Éditions ESAAA

activités & événements

Conférences d’histoire de l’art.
Expositions.
Séminaires, conférences, workshops, voyages et échanges internationaux, intervenants extérieurs.
Les expositions de travaux d’étudiants et d’artistes invités ont lieu dans divers espaces d’exposition de l’Agglomération d’Annecy et du Département de la Haute-Savoie.

activité post- ou périscolaire

Une vingtaine d’ateliers, stages et cours pour enfants, adolescents et adultes.

coopération internationale

Titulaire de la charte Erasmus
Bénéficie du dispositif de la Bourse Région Mobilité Internationale Étudiants de la région Rhône-Alpes
Nombreux projets internationaux, renouvelés chaque année.

galerie

La sale blanche, centre d’art

équipements spécifiques

Ateliers informatique et multimédia, photographie, vidéo, son, sérigraphie, gravure, céramique, impressions numériques, ateliers volume (bois, métal, moulage…).

réseaux

ANdEA, ADÉRA, Altitudes, BEAR.

équipe administrative

Stéphane Sauzedde Directeur
Sonia Pérez responsable de la coordination
Laure Vincent responsable des ressources
Émilie-Cerise Herbin responsable des projets
Françoise Brouet Secrétariat pédagogique
Camille Garnier Édition
Kamel Makhloufi fab manager
Isabelle Labarthe Bibliothèque
Andra Mardare Communication, international

professeurs

Sheila Atala
Jean-Marc Chapoulie
Stéphanie Cherpin
Matthieu Clainchard
Alexandre Costanzo
Clôde Coulpier
Théodora Domenech
Laurent Faulon
Anne Kawala
Laurent Le Deunff
Patrick Litzler
Sandra Lorenzi
Emmanuel Louisgrand
Gilles Perdu
Julie Portier
Mathilde Sauzet Mattei
Didier Tallagrand
Nicolas Tixier
Claire Viallat
David Zerbib

coordonnées

52 bis rue des Marquisats
74000 | Annecy
tél. +33 (0)4 50 33 65 50
contact@esaaa.fr
www.esaaa.fr

effectif

Environ 200 étudiants