Les écoles d’art et design publiques sous tutelle du ministère de la Culture

Le Mans

École supérieure d’art et de design TALM-Le Mans

présentation

L’École supérieure d’art et de design TALM, produit de la réunion de trois écoles Tours, Angers et Le Mans, est un établissement sous tutelle du ministère de la Culture. Elle offre un vaste éventail de formations : en art, en conservation-restauration, en design avec des spécialisations espace, objet, sonore, mécatronique et computationnel, en sculpture, en techniques textiles. L’enseignement y est dispensé par un corps professoral – artistes, plasticiens, photographes, architectes, chercheurs, designers, théoriciens, conservateurs-restaurateurs, etc. – dont les qualités pédagogiques se doublent de talents et de compétences multiples.
Grâce à son vaste réseau partenarial dans les territoires régionaux, nationaux et internationaux, TALM permet à ses élèves de découvrir l’univers pluriel de l’art et du design contemporain, de la conservation-restauration, d’effectuer des stages dans le monde entier et de préparer avec efficacité leur insertion professionnelle.
L’établissement accorde une attention toute particulière à la recherche dans les disciplines de la création dont il sait maîtriser les enjeux et relever les défis.
Singulière, attentive à la qualité de ses enseignements et soucieuse d’anticiper l’avenir de ses élèves, l’École supérieure d’art et de design TALM se pose comme l’un des acteurs essentiels de l’enseignement supérieur public artistique en France.
Option Art (DNA + DNSEP)
L’option Art, construite sur le fondement commun d’une pédagogie généraliste, s’attache à offrir à l’élève la possibilité d’expérimenter des techniques, des savoir-faire, des approches méthodologiques diverses et d’investir des modes artistiques les plus larges possibles : de la peinture, du dessin, du graphisme, de la sculpture, de l’installation, de l’architecture, de la photographie, de la vidéo, du cinéma, de la création sonore jusqu’à l’art numérique. La pédagogie de cette option se décline en différentes orientations, selon les sites, en lien avec la spécificité des équipes pédagogiques, les outils à disposition et les axes du projet pédagogique.
Option Art  mention MAGMA –  (Mention art en géo-matériaux) (DNSEP)
MAGMA, Mention art en géo-matériaux, acronyme faisant référence à la fois aux processus de transformation de la matière et au réchauffement climatique, propose un enseignement pratique fondé sur l’étude physique et sémantique du matériau terre et ses dérivés. La terre est pensée comme matière-monde, explorée comme site et comme matériau, dans la perspective d’adresser la commensalité des ressources.
La spécificité du projet MAGMA est de contextualiser l’exploration des « géo-matériaux » tant traditionnels qu’innovants dans l’expérimentation concrète avec une approche transversale et prospective. MAGMA initie une réflexion sur les géo-matériaux dans le cadre des problématiques environnementales et territoriales en termes de conception, production, d’aménagement, d’usage et de partage.
Option Design (DNA)
L’option Design de TALM, généraliste en premier cycle et spécialisée en deuxième cycle, fonde son enseignement sur une volonté de développer les capacités créatrices de l’élève par la maîtrise des connaissances et des savoir-faire nécessaires à l’élaboration d’un projet de design et d’un projet professionnel. Cette option privilégie les approches d’analyse contextuelle pour penser un objet, un espace ou un usage, en requérant ses dimensions historiques, économiques, sociologiques ou encore psychologiques.
L’option Design propose un enseignement articulé entre le design d’objet et le design d’espace traversés par les questions relatives au numérique. Si les fondements pédagogiques sont identiques à l’option Art, la méthode et l’objet d’étude diffèrent : l’objet est une commande, un projet, une question. L’ICSID (International Council of Societies of Industrial Design), qui assure la promotion du design dans le monde, le définit comme « une activité créatrice dont le but est de présenter les multiples facettes de la qualité des objets, des procédés, des services et des systèmes dans lesquels ceux-ci sont intégrés au cours de leur cycle de vie. C’est pourquoi il constitue le principal facteur d’humanisation innovante des technologies et un moteur essentiel dans les échanges économiques et culturels ». Cette option apporte aux élèves la maîtrise de larges connaissances théoriques et pratiques indispensables à la réalisation de leurs projets.
Option Design mention Espace de la cité ( DNSEP)
La mention Design, espace de la cité s’attache à l’aménagement de l’espace public dans ses enjeux les plus contemporains et sa problématisation dans une approche globale : la cité est pensée comme un bien commun partagé par des communautés aux intérêts contradictoires. La connaissance des sciences humaines et sociales (anthropologie sociale et sociologie de la ville) ainsi que l’apprentissage des techniques numériques de représentation – enseignés en partenariat avec des écoles d’ingénieurs – structurent le cursus sur les plans théorique et pratique. Les élèves sont en mesure de poser un regard critique, artistique et poétique sur la ville et deviennent les acteurs indispensables des territoires urbains et des modes de vie en perpétuelle évolution.
Option Design mention Sonore (DNSEP)
La mention Design sonore résulte d’un partenariat entre différents acteurs incontournables du monde du son : TALM, l’IRCAM, l’ENSCI-Les Ateliers, l’Université du Maine et son Laboratoire d’acoustique (LAUM). Elle vise à former les élèves à la création sonore appliquée dans tous les domaines, où penser le son, l’imaginer, le fabriquer et l’intégrer s’avère nécessaire : industrie, urbanisme et architecture, multimédia, web, téléphonie, marketing, art, cinéma, télévision ou encore spectacle vivant. Des intervenants, plasticiens et designers sonores, compositeurs, musiciens, théoriciens et chercheurs, poètes sonores, travaillent de concert avec les enseignants.
Option Design mention Computationnel et mécatronique (DNSEP)
L’objet de la mention Design computationnel et mécatronique est d’interroger l’impact des modes de productions computationnels sur l’organisation du travail dans le domaine des arts, du design et de l’architecture. La production d’objets et d’environnements est abordée sous l’angle de l’automatisation, de la robotique, de la vision par ordinateur, de la science des matériaux et des sciences cognitives. Dans cette formation, l’usage de l’ordinateur constitue le liant primordial entre expérimentations, créations et innovations. En partenariat avec des laboratoires en productique et d’autres masters européens, la formation permet aux élèves de répondre à la création constante de nouveaux métiers en lien avec les besoins émergents dans les domaines tels que art, design et architecture ; ingénierie et construction ; automobile et aéronautiques ; sciences de la vie ; transport et mobilité ; énergie et procédés ; hautes technologies et nouveaux matériaux ; produits de grandes consommation et personnel manufacturing ; équipements industriels.

1/5
(c) Esba TALM
2/5
Programme de recherche Grande Image - École supérieure des beaux-arts Tours Angers Le Mans | site Le Mans
3/5
Programme de recherche Synthetic - École supérieure des beaux-arts Tours Angers Le Mans | site Le Mans
4/5
Programme de recherche Synthetic - École supérieure des beaux-arts Tours Angers Le Mans | site Le Mans
5/5
École supérieure des beaux-arts Tours Angers Le Mans | site Le Mans

options

Art
Design

diplômes

DNA  option Art
DNA  option Design mention espace de la cité
DNSEP  option Art
DNSEP  option Design mention design sonore
DNSEP  option Design mention espace de la cité

classe préparatoire

Classe préparatoire de l’École d’arts du choletais

Convention avec l’École supérieure d’art et de design TALM

La classe préparatoire

34 heures de cours hebdomadaires sont dispensées de septembre à mai : cours d’anglais, dessin, histoire de l’art, art contemporain, volume, arts appliqués, estampe, création assistée par ordinateur, atelier de recherche, couleur, photo, rencontres avec des professionnels de la création et d’anciens étudiants de l’école. L’équipe pédagogique est composée de plasticiens ou critiques d’art. Des bilans trimestriels sont rendus aux étudiants sous forme d’un bulletin rempli par l’ensemble des professeurs et de la direction. Un oral blanc devant un jury composé de professeurs de l’école, de la direction, d’un artiste invité est organisé en mars.

L’étudiant est invité à expérimenter l’interdisciplinarité et à approfondir les domaines du design, du graphisme, de l’architecture, du cinéma et de la littérature, autant de pratiques qui nourriront ses futures productions personnelles.

https://www.cholet.fr/download/down/eac_livret_etudiant.pdf

programmes de recherche

Grande Image

Né de l’expérience de pratiques d’artistes contemporains, de la préoccupation de l’urbain, de l’art à l’échelle du paysage, d’une réflexion sur le contexte de l’art, d’une idée pédagogique au sein de l’école d’art et d’un contexte urbain favorable et de partenariats forts, Grande Image est un projet qui a fait se rejoindre en près de trois ans des questionnements et des partenaires engagés. Le développement de Grande Image a conduit à la formation d’un réseau de contacts et d’un groupe de travail qui est désormais constitué de manière formelle, en réunissant des participants tant du côté de la pratique artistique que de la réflexion théorique sur l’art, l’image et la ville.
Porté par l’école supérieure des beaux-arts, Grande Image a élargi son rayon d’action à d’autres partenaires en France et à l’étranger. Son développement tant sur le plan théorique que de la production d’expériences et de travaux artistiques a nécessité la mise en place d’un programme de recherche construit et coordonné. Ce programme complète et enrichit le territoire de travail développé au sein de l’école pour rejoindre une réflexion sur le statut de l’image dans l’art contemporain, sur les relations entre art et contexte urbain, entre art et technologies spécifiques, en particulier numériques, et approfondir le regard sur les productions contemporaines qui mettent en jeu l’ensemble de ces questions.

Synthetic

Le programme de recherche Synthetic vise à interroger l’impact du computationalisme sur les modes de productions et de travail dans nos sociétés technologiques, précisément dans le domaine de l’art, du design et de l’architecture. Cet impact est surtout compréhensible comme climat d’innovation radical, théorique et pratique, dans tous les domaines où le mode computationnel provoque une convergence des connaissances (symboliques, calculatoires, et expérimentales). Synthetic propose ainsi de réunir différents acteurs (académiques, scientifiques et industriels) et envisage la production dans le design et l’architecture sous l’angle de l’automation, de la vision par ordinateur, des matériaux avancés et des sciences cognitives.
Un des objectifs majeurs du programme est de dissoudre l’idéalisme qui gouverne trop souvent les recherches sur le numérique, ou ce qui accompagne la fascination banale de l’élément technologique transporté hors de son champ, et ne peut dès lors considérer les conséquences véritables dérivant d’un usage généralisé des calculateurs sur la formation des savoirs, sur les conditions de production et sur la création de valeur. C’est dans une perspective réaliste qui ne peut exclure la gageure d’un déterminisme technologique, que Synthetic tente à travers des expériences collectives comme des workshops, des colloques, des plateformes de création expérimentales ou la réalisation de prototypes, de percevoir les effets concrets de l’ordinateur sur les formes (objets, environnement et symboliques), sur le travail et son organisation, et sur les coûts de fabrication.
Synthetic a une constitution ouverte et collaborative, dans un contexte où culture, technique, travail et politique sont liés par l’ordinateur.

éditions

Actes des colloques, livres d’artiste, dépliants pour les expositions.
Consulter le catalogue des éditions

éditions

Voir l’actualité des expositions et événements en ligne

activité post- ou périscolaire

Cours périscolaires (du CE2 à la 3e)
Atelier d’initiation aux arts plastiques et numériques.

Adultes (à partir de 15 ans)
Peinture acrylique
Peinture à l’huile
Croquis
Gravure
Infographie 2D
Infographie 3D et réalité virtuelle
Histoire des arts
Reliure
Roman graphique
Fab lab twist, du dessin 2D à la production 3D
Éco-design

coopération internationale

L’Esad TALM élargit chaque année son envergure internationale en développant de nombreux partenariats avec des écoles d’art et des institutions étrangères. L’établissement offre de multiples possibilités de séjours d’études à l’étranger. Les programmes d’échanges s’inscrivent dans le cursus normal de l’étudiant et sont proposés en priorité aux étudiants de quatrième année. Le séjour d’études dans une école étrangère oblige à confronter les premières ébauches d’un projet personnel à d’autres enseignants, d’autres milieux pédagogiques et culturels. Les trois sites de l’école signent des conventions bilatérales Erasmus pour la mobilité de leurs étudiants et de leurs professeurs et ont également des partenariats privilégiés avec des institutions hors Europe.
Établissements partenaires ERASMUS
Établissements partenaires hors Europe

galerie

La galerie de l’école dispose d’une salle d’exposition d’une surface d’environ 130m2 avec une hauteur sous plafond de 7 m. Les caractéristiques dimensionnelles de son architecture permettent à cette salle d’exposition d’être investie par des oeuvres de très grand format. 3 à 4 expositions annuelles y sont organisées. Elles rendent compte de l’actualité de la création artistique en art et design, entretenant en permanence une articulation avec les objectifs pédagogiques et de formation de l’établissement. Cette même salle est également utilisée lors des projections sonores ou concerts de musique expérimentale ainsi que lors des performances et des projections expérimentales interactives Grande image en immersion.

équipements spécifiques

Dessin, peinture, sculpture, gravure, typographie, moulage, bois, métal, céramique, fonte, photographie argentique et numérique, vidéo, son, infographie, bibliothèque, vidéothèque, Internet, radiophonique/numérique, robot 6 axes.

réseaux

ANdEA, Art Accord France, ELIA, Institut français, OFAJ Office franco-allemand pour la jeunesse.

_Partenaires universitaires
École nationale supérieure de création industrielle (ENSCI – Les Ateliers), Ecole nationale supérieure d’ingénieurs du Mans (ENSIM), École supérieure des géomètres et topographes (ESGT), Institut européen d’acoustique, Institut technologique européen des métiers de la musique (ITEMM), Laboratoire d’acoustique de l’Université du Maine (LAUM), Université du Maine, Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique(IRCAM),
_Partenaires artistiques et culturels
La Fonderie – Théâtre du Radeau, Les Quinconces – L’espal, scène conventionnée- théâtres du Mans, Centre d’art du Carré, CAUE Maine et Loire, CAUE de la Sarthe, FRAC Pays de la Loire, Île de Baure – Ménitré, La Maison de l’architecture – Centre
_Partenaires entreprises
ABB, Colart, ETC, 3D System France, Setram, PSA Peugeot-Citroën, Rairies-Montrieux

équipe administrative

Marie-Haude Caraës Directrice générale TALM
Christian Morin Directeur TALM-Le Mans – Directeur adjoint TALM
Aïcha El Hadj Responsable administrative
Diane Debuisser Responsable Pédagogique
Léa Garnier Chargée de l’accueil et des cours publics
Jade Houdoin Chargée de communication
Fanny Peltier Bibliothèque
Georgina Corcy Technicienne photo
Benoît Charron Technicien informatique
Lucas Fossey Adjoint technique son et vidéo
Cyrille Charretier Responsable des bâtiments et des agents polyvalents
Pascal Delapierre Agent polyvalent
Antoine Lereste Agent polyvalent
Jimmy Vallée Entretien et gardiennage

professeurs

Felix Agid
Rodolphe Alexis
Kate Blacker
Anne Bariteaud
Amaël Bougard
Fabien Bourdier
Laura Brunellière
Juan Sebastian Camelo Abadia
Marie-Laure Cazin
David-Michaël Clarke
Christophe Domino
Dettie Flynn
Mathilde Ganancia
Ludovic Germain
Olivier Houix
Annie Hubert
Ianis Lallemand
Ronan Le Régent
David Liaudet
Claude Lothier
Miguel Mazeri
Rachel Rajalu
Noémie Sauve
Natsuko Uchino

coordonnées

28 avenue Rostov-sur-le-Don
72000 | Le Mans
tél. +33 (0)2 72 16 48 78
contact-lemans@talm.fr
lemans.esba-talm.fr
www.esba-talm.fr

effectif

200 étudiants