Les écoles d’art et design publiques sous tutelle du ministère de la Culture

Lorient

École européenne supérieure d’art de Bretagne | site Lorient

présentation

L’école européenne supérieure d’art de Bretagne (EESAB) – Brest, Lorient, Quimper, Rennes rassemble près de 850 étudiants répartis sur 4 sites géographiques. Elle propose des formations à Bac + 3 et Bac + 5 (équivalence master) en art, design et communication.

Le projet du site de Lorient se construit autour de la notion de récit. Le récit contemporain est caractérisé par l’hybridation des genres, des moyens et des supports. Des genres car il emprunte aussi bien à l’histoire, au roman, à la philosophie, à l’essai, à la poésie, à la psychanalyse, aux sciences humaines, à l’enquête documentaire, au reportage. Des moyens car il utilise textes, images, sons, actions, chorégraphies, objets, environnements pour créer ce qu’il convient désormais d’appeler des expériences narratives. Hybridation des supports enfin, car le même récit se déploie sur différents écrans, sur l’architecture, sur le papier ou encore dans les airs.
L’option Art va accueillir des démarches plus personnelles, construites sur les questionnements individuels du créateur (qui, souvent, en rejoignant des questionnements collectifs, trouvent un public). En cohérence avec le projet pédagogique, l’option art accentue les pratiques contemporaines du dessin, les arts graphiques, la photographie et la vidéo dans un rapport constant aux espaces et aux lieux du récit. La pédagogie y est moins liée à la contrainte externe et vise à développer une autonomie durable dans la production de formes artistiques.
L’option Communication accueillera davantage les créateurs qui se situent comme des intermédiaires, qui mettent leur écriture personnelle au service de projets tiers. Elle est mise en œuvre à Lorient avec un appui particulier sur le design graphique et la création d’images fixes, actives, interactives. En tant qu’auteur, l’artiste s’expose. En tant qu’acteur-trice, il/elle s’investit dans les multiples champs de notre société : l’éducatif, le culturel, le social, l’événementiel, l’institutionnel… Les enseignants stimulent la capacité des étudiants à s’approprier un exercice contraignant (techniques, sujets, formats, commanditaires…), à y répondre en dépassant la commande initiale par une approche personnelle et pertinente.

A Lorient, le DNSEP option art se caractérise par 2 mentions :
– la mention « arts visuels pour le journalisme » est liée à un champ professionnel précis, comme l’indique son intitulé. Il s’agit de concevoir, expérimenter et réaliser les nouvelles formes de journalisme visuel, sonore, à l’heure de la fusion des médias sur les supports numériques.
– la mention « arts et récits » laisse le projet de l’étudiant prendre sa place dans l’ensemble des récits du monde, en lien avec le projet pédagogique du site.

A Lorient en 2021, un nouveau DNA est créé : le DNA option art mention animation-volume. Il s’adresse à toute personne désirant pratiquer les techniques de l’animation-volume. L’accent est mis sur la fabrication des personnages, marionnettes ; les techniques d’animation (ou stop-motion) à proprement parler ; la connaissance du milieu professionnel.

1/3
Atelier de recherche La vida loca, vidéo, son, installation, en partenariat avec le Théâtre de Lorient.
2/3
Workshop, option communication, EESAB Lorient.
3/3
Workshop wall painting avec Frédéric Malette, EESAB Lorient.

options

Art
Communication

diplômes

DNA  option Art
DNA  option Communication
DNSEP  option Art mention arts visuels pour le journalisme
DNSEP  option Art mention récit

vae

DNA option Art
DNA option Communication
DNA option Design
DNSEP option Art
DNSEP option Communication
DNSEP option Design

unités de recherche

Territoires extrêmes

L’Unité de recherche de l’EESAB
Le projet d’établissement de l’EESAB fonde l’originalité et la cohérence de son projet pédagogique sur un axe de recherche fort, emblématique et structurant (mais non exclusif) impliquant les équipes pédagogiques des 4 sites autour d’un même champ d’investigation, et s’appuyant sur une particularité forte liée au territoire dans lequel il s’inscrit. La Bretagne présente une situation unique sur le territoire français : territoire péninsulaire, au bout de l’Europe, avec 1 100 km de côte, des paysages extrêmement variés, et une économie fondée en grande partie sur les ressources maritimes (pêche, commerce, tourisme…). Dans l’imaginaire collectif, la Bretagne est immédiatement associée à la mer, avec toutes les notions géographiques, sociologiques et poétiques qui l’accompagnent : la côte, les ports, les îles, la notion de limite, de voyages, de départ, de milieu marin, d’économie maritime, de lieux stratégiques et militaires ; cet espace physique et mental offre un spectre de recherche et d’investigation extrêmement large pour des artistes ou futurs artistes, qu’aucune autre région ne porte avec autant de diversité. A partir de cette problématique, des échanges et des collaborations très fécondes seront développées avec des partenaires universitaires, scientifiques, économiques, ainsi qu’avec des écoles d’art inscrites dans de territoires littoraux à l’étranger : l’Ecosse, l’Irlande, les Pays-Bas, les pays scandinaves, la péninsule ibérique, les côtes atlantiques de part et d’autre de l’Océan dans les deux hémisphères, etc.

programmes de recherche

Demain l’océan : B.O.A.T.

B.O.A.T ® est un navire de recherche artistique et pédagogique pensé comme un atelier mobile, une plateforme de travail, une annexe de l’École européenne supérieure d’art de Bretagne, allant à la rencontre d’autres territoires, d’autres cultures, d’autres disciplines. Ce projet est à l’initiative de trois artistes enseignants de l’EESAB, Nicolas Floc’h, Erwan Mével et Jocelyn Cottencin, dans le cadre de la ligne de recherche « territoires extrêmes ».
Depuis novembre 2014, Nicolas Floc’h, Erwan Mével et Jocelyn Cottencin ont engagé avec Pierre-Yves Glorennec et Jacques Dussol la rénovation du bateau le «Grand Largue». Des étudiants de Brest, Lorient et Rennes ont été impliqués sur le projet. Sur la partie chantier et aménagement, Nicolas Floc’h et Erwan Mevel ont coordonné les travaux accompagnés par des étudiants de Rennes.
Sur le projet graphique, Jocelyn Cottencin a engagé un projet de codex, relevé chromatique, formel et typographique du bateau et de son environnement avec des étudiants de Lorient.

L’expérience du récit

Le récit contemporain est caractérisé par l’hybridation des genres, des moyens et des supports. Des genres car il emprunte aussi bien à l’histoire, au roman, à la philosophie, à l’essai, à la poésie, à la psychanalyse, aux sciences humaines, à l’enquête documentaire, au reportage. Des moyens car il utilise textes, images, sons, actions, chorégraphies, objets, environnements pour créer ce qu’il convient désormais d’appeler des expériences narratives. Hybridation des supports enfin, car le même récit se déploie sur différents écrans, sur l’architecture, sur le papier ou encore dans les airs.
» Par-delà le langage, il existe de puissants espaces de sens, d’insoupçonnés espaces de visualité, de tonalité, de gestes, de mimique et de mouvement. Ils n’ont nul besoin d’amélioration ou de justification après-coup par la parole. C’est que le logo n’est justement pas que la prédication, la verbalisation et le langage. Son environnement est significativement plus vaste. Il importe de le cultiver.  »
Gottfried Boehm, « Par-delà le langage ? Remarques sur la logique des images », Trivium [En ligne], 1 | 2008, mis en ligne le 08 avril 2008, consulté le 01 août 2016. URL : http://trivium.revues.org/252
Depuis 2012, l’EESAB propose un séminaire intitulé « L’Expérience du récit ». Artistes, théoriciens, critiques d’art, commissaires d’exposition viennent y présenter leurs pratiques, perceptions, expérimentations autour de la notion de récit, qui fonde le projet d’établissement. Chaque épisode des journées d’études est suivi de la publication d’un ouvrage de différents contributeurs (artistes, théoriciens, enseignants ou étudiants en école d’art), ayant participé ou non aux journées d’études.

Projet Bertin

La Graphique de Jacques Bertin – création visuelle et sciences humaines à l’EHESS (Ecole des hautes études en sciences sociales)
Le laboratoire de Graphique de l’EHESS, créé en 1954 par Jacques Bertin, était un lieu ressource pour l’ensemble des chercheurs de cette institution qui cherchaient des visualisations, des propositions graphiques leur permettant d’avancer dans leur recherches. La couleur, le trait, l’agencement de signes dans l’espace, autant de moyens, d’outils au service de la pensée et de l’élaboration de connaissances. A l’occasion du programme d’actions mise en places par l’EHESS pour célébrer les 50 ans de la parution de la Sémiologie graphique de Jacques Bertin (1967), l’EESAB Lorient a souhaité s’associer à la célébration de cette importante aventure de la collaboration entre les sciences humaines et la recherche visuelle.

éditions

Catalogues d’exposition, actes de colloques ou séminaires.

revues

Pratiques (Réflexions sur l’art)

Revue de l’EesaB, espace pour les projets de recherche de l’établissement. En collaboration avec le FRAC Bretagne et l’Université Rennes 2.

activités & événements

VOYAGES ET DÉPLACEMENTS
L’école organise régulièrement des déplacements ou voyages d’études pour les étudiants (Biennale de Venise par exemple). Tous les ans, au 1er semestre, un déplacement à Paris est proposé aux étudiants de 1re année, avec un programme de visites (musées, centres d’art, galeries,…)

SÉMINAIRES ET JOURNEES D’ETUDES
L’équipe pédagogique du site de Lorient propose des séminaires ou journées d’études, avec l’intervention d’invités extérieurs (artistes, enseignants, chercheurs de toutes disciplines) :
× Soit à l’occasion de projets communs menés avec d’autres sites de l’EESAB.
× Soit en lien avec le projet d’établissement du site de Lorient. Ainsi, tous les ans depuis 2012, les journées d’études « L’expérience du récit » sont l’occasion d’inviter théoriciens et plasticiens à partager leurs expérimentations ou analyses autour de cette notion de récit, fondatrices du projet pédagogique. Ces journées donnent lieu à une publication annuelle éponyme.

EXPOSITIONS
Dans les murs
La galerie de l’école accueille en moyenne 3 expositions par an. Artistes, collectifs ou galeristes proposent, en lien avec les enseignants, une sélection d’œuvres et se déplacent pour rencontrer les étudiants, animer une conférence ou un workshop en lien avec l’exposition. Cette programmation inclut les expositions liées aux biennales organisées dans l’agglomération de Lorient, les Rencontres photographiques et les Itinéraires graphiques co-fondés par l’école.
Hors les murs
L’école favorise les partenariats afin de permettre aux étudiants d’exposer le plus possible hors-les-murs : galerie du Faouëdic de la Ville de Lorient, médiathèques du Morbihan, galerie Pictura de Cesson-Sévigné (35), lieux de visite et de découverte de la Sellor.

activité post- ou périscolaire

une dizaine de cours et stages pour enfants et jeunes.
une trentaine de cours ou stages pour adultes (dessin/couleur, modèle vivant, volume/sculpture, peinture, photo, atelier de recherche, gravure, histoire des arts.)

coopération internationale

À travers le réseau Erasmus+, conventions d’échanges signées avec de nombreux pays européens.
Autres partenariats internationaux : Université d’Antioquia, Medellin, Colombie ; Province de Nha Trang, Vietnam.

galerie

Galerie de l’école

équipements spécifiques

Auditorium, bibliothèque.
Atelier bois, céramique, métal, modelage, moulage, terre, peinture, photographie prise de vue, photographie laboratoire, gravure, lithographie, sérigraphie, typographie, son, vidéographie, infographie, PAO, image 3D, presse numérique, plateaux de tournage de film d’animation-volume / stopmotion

réseaux

ANdEA, ELIA, Art contemporain en Bretagne.
Le site de Lorient développe des partenariats avec l’Université de Bretagne-Sud (56), l’atelier d’Estienne, centre d’art contemporain (56), le Domaine de Kerguehennec, centre d’art (56), la galerie « Le Lieu » à Lorient (galerie dédiée à la photographie), Hydrophone – scène de Musiques actuelles au Pays de Lorient, le Théâtre de Lorient, T.R.I.O…s, Théâtre du Blavet (56), le musée de la Compagnie des Indes (Ville de Lorient), le réseau des médiathèques de Lorient, la direction de la culture de la Ville de Lorient et la Galerie du Faouëdic, les archives municipales de Lorient, des associations et institutions engagées dans la vie culturelle locale, le conseil départemental du Morbihan (médiathèque départementale, archives départementales, etc).

équipe administrative

Danièle Yvergniaux Directrice générale de l’EESAB
Roland Decaudin Directeur du site de Lorient
Delphine Balligand Expositions et communication
Sandra Leray Secrétariat pédagogique
Claire Travers Bibliothèque
Mireille Pot Secrétariat de direction et comptabilité
Anne-Marie Métayer Accueil et secrétariat des cours publics
Agathe Lazko Responsable administrative
Maël Croquelois Responsable informatique et prêt de matériel
Alexis Beaudet Assistant technique en bâtiment, spécialité bois
Olivier Gouronc Atelier bois, atelier métal et maintenance
François Fravallo Entretien
Frédérique Dupont-Vanneder Accueil, gardiennage

professeurs

Nicolas Barrié
marie Belorgey
David Bideau
Marie Bouts
Daniel Challe
Astrid de la Chapelle
Armelle Corre
Jocelyn Cottencin
Christophe Desforges
Valérie Gallard
Cédric Guillermo
Hannah Huet
Laura La Cagnina
Odile Landry
Yannick Liron
Véfa Lucas
Julie Morel
Georges Peignard
Guy Prévost
Nathalie Prévost-Nikitine
Roman Seban

coordonnées

1 avenue de Kergroise
56100 | Lorient
tél. +33 (0)2 97 35 31 70
http://www.eesab.fr
contact.lorient@eesab.fr

effectif

160 étudiants