À la une

Troisième édition des journées franco-belges des écoles supérieures des arts du 30 juin au 2 juillet 2022 à Liège, Bruxelles et Gand

co-organisée par l’ARES – l’Académie qui fédère les établissements d’enseignement supérieur de la Communauté française de Belgique – et l’ANdEA – l’association nationale des écoles supérieures d’art et design publiques françaises -– avec le soutien de WB Campus et de l’Ambassade de France en Belgique

1/1

Ce rendez-vous, désormais incontournable entre les représentants et représentantes des écoles supérieures des arts belges et des écoles supérieures d’art et design françaises, est co-organisé par l’ARES – l’Académie qui fédère les établissements d’enseignement supérieur de la Communauté française de Belgique – et l’ANdEA – l’association nationale des écoles supérieures d’art et design publiques françaises -– avec le soutien de WB Campus et de l’Ambassade de France en Belgique.

Organisées autour de débats en plénière, d’ateliers de travail, de moments conviviaux et de la découverte des écosystèmes artistiques et culturels, ces journées visent à encourager les échanges d’expérience, d’expertise et de pratiques entre les établissements, à connecter la communauté franco-belge de l’enseignement supérieur des arts et du design, à renforcer la coopération et à envisager de nouveaux types de partenariats.
Près de vingt écoles françaises et une dizaine d’écoles belges seront représentées par 120 participants et participantes – directeurs et directrices d’écoles, responsables pédagogiques, de la recherche ou de l’international, bibliothécaires, artistes-enseignant⸱es, ainsi que la communauté étudiante.

La transdisciplinarité aide-t-elle à agir dans un monde en mutation ? Comment questionner le numérique en école d’art ? Quelle place l’activisme peut-il avoir dans nos établissements ?

Les participant·es travailleront ensemble autour de questions majeures qui traversent les écoles d’art en transition et questionneront leurs pratiques. Ce programme, élaboré avec les participant·es, abordera ainsi concrètement, à partir de coopérations franco-belges existantes ou à venir, la professionnalisation des jeunes artistes, le soutien à la recherche en art, les évolutions pédagogiques et les rapports enseignant·es / étudiant·es, le renouvellement des missions des bibliothèques artistiques, l’organisation du travail créatif en ligne, le rôle de l’art et du design dans les transitions urbaines, l’accueil d’artistes en exil dans nos écoles, etc.

/// Communiqué de presse
/// Programme

✖ RETOUR